Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne » Un beau dimanche au Conquet…

A l”affût de toutes fenêtres météo favorables, le CSA a organisé ses 2 sorties hebdomadaires samedi après-midi et dimanche matin.

Tous les ingrédients étaient réunis : beau temps mer calme, convivialité, bonne humeur et gâteau d’Enzo…  Succès garanti !

Sarah, notre photographe sous-marin

Sarah, notre photographe sous-marin



agitation sur tribord !

agitation sur tribord !

retour sympathique de Camille au CSA...

retour sympathique de Camille au CSA…

Pas de danse de Louise avec Camille...!

Pas de danse de Louise avec Camille…!

Pour Anne, une descente maîtrisée...

Pour Anne, une descente maîtrisée…

Grégoire entame sa descente

Grégoire entame sa descente

Entre Camille et Bernard, nos 3 nouveaux plongeurs...

Entre Camille et Bernard, nos 3 nouveaux plongeurs…

Autour de Bertrand, notre cher président, tous les acteurs de ce beau dimanche au Conquet !

Autour de Bertrand, notre cher président, tous les acteurs de ce beau dimanche au Conquet !

Balade aux canons de Portzmoguer Csa Plongée : Plongées sur Brest en Bretagne

Situés entre la pointe de Corsen et la plage d’Ilien, les canos de Portzmoguer offrent aux plongeurs une plongée d’exploration très sympathique à faible profondeur.


Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne » Le Bugalez Mor

BUGALEZ MOR :  ”Les enfants de la mer”

Le BUGALEZ MOR notre compagnon de route, cet ancien bateau de pêche à été transformé par l’équipe du CSA en bateau de plongée. L’avantage du BUGALEZ c’est d’y être à l’aise en effet , et rare est ce privilège, le changement se fait à bord sur la plage arrière et sortis de l’eau nous apprécions de nous remettre en tenue chaude avec un bon petit café ou autres boissons !!!!! préparé par le capitaine ou un membre de l’équipage.

Le Bugalez est l’antithèse de la plongée rapide, pas de 250 CV au cul du bateau, pas de perte de matériel sur le zodiac, pas ou peu de mal de mer (cela dépend) bref un compagnon fidèle sous la responsabilité de beber, président , FAnch et Alainf. Ces trois capitaines et les boscos dont le chef est Amine !!! prenons soins du BUGALEZ et on lui refait une santé tous les hivers car ce bateau en BOIS à besoin de beaucoup d’attention et de tendresse.

Son Histoire

Le Bugalez mor fut construit dans les chantiers de St Servais à St Malo en 1972. Sa première vie fut celle d’un chalutier côtier.

En 1982, il fut vendu pour être remis en état, le Bois étant remplacé peu à peu par le plastique. cette remise en état ne fut jamais entreprise et le chalutier resté trop longtemps sans naviguer se vit retirer son permis d’exploitation.

En Juin 83, le propiétaire avait deux solutions, la casse ou alors le vendre pour le franc symbolique de l’époque à une association, ce fut le choix du coeur. Le CSA acheta donc le BUGALEZ MOR et le mis en service pour le plaisir des plongeurs du club du Conquet.

ca y est…! ca marche !!! Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne

Après de longues hésitations, d’interminables débats, les blocs tampons du club sont en état de fonctionnement. Il a fallu de nombreuses réunions et bien des discussions au cours de ces dernières années, et surtout la ténacité impertubable et beaucoup de travail de notre ami Fanch pour que ce projet voit enfin le jour. .! Aujourd’hui, 5 blocs tampons permettent un remplissage ultra rapide de bouteilles. Ils seront utilisés en priorité pour completer les bouteilles avant la plongée.

Les bouteilles tampons à l’extérieur du club…

Fanch aux manettes…

Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne » mieux connaitre : Christophe Le pen

Christophe le Pen

Le principal trait de mon caractère

Un peu touche à tout.
Lorsque j’arrive dans un groupe, je suis toujours discret, un peu en retrait et
met un peu de temps à m’intégrer. Une fois passé ce cap, j’ai plaisir
à m’invertir et faire partager ce que je ressens.

La qualité
que je préfère chez les hommes

La sincérité, l’humour.

La qualité
que je préfère chez les femmes

Pouvoir discuter très
ouvertement sans sous entendus de drague….

Mon
principal défaut

(Très) rancunier. Je ne
supporte pas qu’on revienne sur sa parole ou qu’on me trahisse.

Trop tendance à dire ce que
j’en pense même si ca ne plait pas….

Ma
principale qualité

Fidèle, entier.

Tendance à dire ce que j’en
pense même si ça ne plait pas….

Ce que
j’apprécie le plus chez mes amis

La simplicité©, avoir le même
état d’esprit et pouvoir passer d’agréables moments sans forcément faire des
tucs extraordinaires (un bon repas simple est bien souvent le mieux.).

Pouvoir comprendre que
l’autre ait un avis différent et surtout tolérer.

Mon
occupation préférée

A part la plongée le week,
beaucoup d’activités autour du roller et depuis quelques temps du hockey (en
roller toujours !!)

Sinon c’est moto, snowboard
(pas assez….), aéromodélisme (planeur, hélico).

Et puis surtout ma famille
qui passera, quoi qu’il arrive, avant le reste.

Mon rêve
de bonheur

Que les gens arrêtent de se
déchirer pour des conneries ou de simples incompréhensions. C’est valable dans
la vie de tous les jours mais également partout sur cette planète.

Quel
serait mon plus grand malheur ?

Je ne parle jamais de ces
choses là.

A part
moi-même qui voudrais-je être ?

Un habitant de l’hémisphère
sud, cela doit être rigolo d’avoir la tète à l’envers toute la journée !!

En fait, j’en sais rien…

Où aimerais-je vivre ?

Je suis bien où je suis.

Mais la vie en montagne
(surtout l’hiver) me plairait je pense.

La
couleur que je préfère

Le rouge.

La
fleur que j’aime

Joker….

L’oiseau
que je préfère

Un aigle, pour ses
qualités de planeur en montagne.

Mes
musiciens préférés

En gros, tout ce qui passe
sur RFM…. C’est à dire ce qui vient des années 80 à aujourd’hui
car il y a également quelques bon trucs maintenant (M, Noah, etc…)

Mes héros
dans la vie réelle

Personne en particulier
mais je dirais les gens qui arrive à vivre de leur passion sans détériorer
cette passion.

Ma
nourriture et boisson préférée

Au risque de faire un peu
cliché breton, ce sera une bonne crêpe complète avec sa bolée de cidre.

Ce que
je déteste par-dessus tout

Les faux culs

Ceux qui se croient supérieurs
et “se la Pete” parce qu’ils ont un gallon de plus.

Le don
de la nature que je voudrais avoir

Pouvoir voler (dans le ciel
et pas au supermarché… Ca me permettrait de satisfaire cette passion que j’ai
toujours eue pour l’aéronautique.

La
faute que tu pardonnes le plus

La jalousie car c’est un
compliment pour celui dont on est jaloux.

La
faute que tu pardonnes le moins

La trahison.

Comment
voudrais tu mourir

De mon vivant si c’est
possible…

Ce n’est franchement pas le
genre de question que je me pose !!

Ton
état actuel

C’est pas mal ! Quelques
soucis professionnel à régler et cela devrait aller…

Ta
devise

Ce n’est pas parce que
vous êtes nombreux à avoir tort que vous avez raison (Coluche)

Christophe Le Pen (buzz l’éclair
sur quelques forums)

36 ans

Marié avec Christelle, papa
de 2 p’tits loulous, Célia et Pierre

Plongée

N4

j’ai commencé tard Ã
29 ans

environ 200 plongées

Passionné des nouvelles
techniques dites “Tek” où¹ il y a énormément de bonnes choses à
prendre.

Membre du comité directeur du CSA Plongée

Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne » Où en est-on depuis le 2 décembre 2009 ?

A cette date, le Bugalez-Mor prend son poste de carénage au Moulin-Blanc.
Soulevé par le portique de 40 tonnes, il prend la route vers son aire de travaux. Posé sur des tins, il est là à attendre les mains qui vont lui donner un nouveau look.
Voilà déjà plus de deux mois qu’il est brûlé, poncé, gratté, martelé , bâché, lavé, rincé… de jour en jour, semaine après semaine, il change d’aspect.
Pour ceux qui participent aux travaux, ces changements sont encourageants, même s’ils souhaiteraient une plus grande participation.

début des travaux

début des travaux

Aujourd’hui, nous sommes à la phase d’embellissement. Le bourrage des joints de coque étant fini, nous avons attaqué samedi le remplissage au luzin coté bâbord.
Nous verrons le bout de cette étape d’ici la fin de semaine, si tout se déroule comme prévu.L’art du calfatage n’est pas simplement un savoir-faire, mais,  surtout un travail de longue haleine et de patience.Certes il nous reste bien quelques semaines devant nous pour  être dans nos objectifs, mais on s’aperçoit que le temps va bien plus vite que le travail à réaliser.
Si nous voulons vraiment être dans les délais fixés, , il faut que chacun d’entre nous participe aux journées, demi-journées de travaux. Pas besoin d’être un expert en tout, la seule bonne volonté suffit bien plus souvent.