2005 janvier Csa Plongée : Plongées sur Brest en Bretagne

blague des CSA boys

C’est un plongeur en bouteilles qui est en train de contempler la faune sous-marine. Il en est à -15 mètres lorsqu’il remarque un gars à côté de lui, en apnée…

Aucune bouteille d’oxygène ou quoi que ce soit de l’équipement du plongeur traditionnel. Le plongeur bouteille descend alors à -20 mètres mais se fait rapidement rejoindre par l’apnéiste. Alors, un peu vexé, le plongeur descend à
30 mètres… mais ne tarde pas à voir le gars en apnée se rapprocher de lui. Énervé, il saisit sa craie et son petit écritoire hydrofuge et il écrit :

{{QU’EST-CE QUE VOUS FOUTEZ SI BAS SANS ÉQUIPEMENT? Et l’autre lui prend la craie et écrit :
JE ME NOIE, ESPÈCE D’IMBÉCILE !}}

Première bulles 2016 à Keringar flor…

Première bulles 2016 à Keringar flor…

9 plongeurs ce dimanche matin pour la reprise de notre activité. Mer calme, temps couvert et eau à 12°…, mais seul le plaisir de retrouver ses sensations et de découvrir le Nautica comptent…

 

Fanch présente le pont arrière du Nautica…

courageux, Pierre-Henry se lance le premier

les saisons se suivent,..et se ressemblent ; apéro de tradition après les ébats..!

Bon retour aux amis plongeurs de Chartres Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne



Malgré une météo capricieuse, et un vent force 6, houle de 1m50-2m, tout s’est bien déroulé, le groupe de plongeurs de Chartres que nous avons eu l’honneur d’accueillir semble être ravi de son séjour.

Nous leur souhaitons un bon retour dans leur région et espérons les revoir pour un prochain stage.

Amitiés de l’ensemble de l’équipe du C  S A

2005 février Csa Plongée : Plongées sur Brest en Bretagne

La seiche

Nom : Mollusques

Famille : Céphalopodes

Nom latin : Sepia officinalis

Nom breton : Chakod

Les céphalopodes sont des mollusques comme les coquillages, mais sont beaucoup plus évolués. Ils possèdent un corps mou, et un pied transformé en tentacules pourvu de ventouses. Les décapodes en comptent huit courts et deux longs et ont une coquille interne : l’os (calmars/seiches), tandis que les octopodes seulement huit et n’ont pas de coquille (poulpe).

La seiche peut atteindre 40 cm, sans compter les tentacules. On la rencontre sur les fond meubles où elle peut se terrer, mais également sur la roche, de la surface à 250 m de profondeur, en Méditerranée, en Atlantique et en mer du Nord. Elle change de couleur rapidement selon son humeur et pour se camoufler, son mimétisme avec le fond étant parfois stupéfiant. Autrefois, on se servait de son encre pour écrire.

La seiche possède une coquille interne, l’os. C’est en fait sa coquille bien qu’elle soit interne. Cette coquille « l’os de seiche » est remplie d’air et permet à ce céphalopode de flotter sans effort à n’importe quelle profondeur, sans être obligé de nager en permanence.

La coquille contribuant à la flottabilité, les coléoïdés (pieuvres, seiches, calmars) ont développé un moyen de locomotion unique dans le règne animal : la propulsion à réaction.

En effet, ces céphalopodes nagent en expulsant par un étroit tuyau, appelé l’entonnoir, l’eau qu’ils aspirent dans une cavité de leur manteau pour alimenter les branchies en oxygène.

La seiche comme tous les céphalopodes ne distingue pas les couleurs. Cependant, ses deux grands yeux très perfectionnés sont similaires à ceux des vertébrés. Elle possède une excellente vue, y compris dans l’obscurité.

Pour se défendre contre ses prédateurs, la seiche n’a qu’une seule issue : la fuite. Mais, elle dispose d’un organe spécial, la poche du noir, qui est constitué d’une glande sécrétant de la mélanine et d’un réservoir.

La mélanine, mélangée au mucus, forme de l’encre. En s’enfuyant, la seiche envoie dans la figure de son adversaire ce nuage d’encre qui la dissimule le temps de se cacher.

Cette encre contient de plus des enzymes qui inhibent l’olfaction de l’agresseur.

Les céphalopodes ont longtemps été recherchés pour leur poche du noir. Le pigment qu’elle sécrète sert de base à la fabrication de la sépia (encre de Chine), utilisée dans le dessin.

De couleur rouge sombre, la sépia doit son nom à la seiche, Sepia officinalis.

ca y est, c’est re-parti…!!

ca y est, c’est re-parti…!!

Le CSA reprend son activité dimanche 8 mai et vous propose ce qu’il sait faire de mieux…!

 

C’est avec une certaine fierté que les « fidèles », qui ont beaucoup oeuvré pendant l’hiver pour que notre club ne disparaisse pas, seront bien présent …

A partir de 8h15 pour les nouvelles licences et adhésions (avec certificat médical); 

RDV au club à 8h30 – plongée de reprise tous niveaux – retour vers 12h00

A tous, bonnes bulles en 2016 ! 

Thibault nous fait découvrir son plaisir de plonger au C S A Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne

 

 

Les GRANDES plongées du dimanche matin…

 

«    Le dimanche matin au CSA (à 8h30 au port !)  c’est le jour où le Bugalez fait route vers des sites calmes et peu profonds comme Keringar flor, les Rospects, les canons de Portzmoguer, (quelques fois l’Ardoisier) pour les baptêmes ou les petites plongées pour niveaux 1…

Cependant, ce n’est pas forcément la profondeur ou le fait de rendre visite à une épave chargée d’histoire qui va rendre une plongée belle et intéressante.

Cette petite plongée aux Rospects, à une dizaine de mètres de profondeur, dans une eau presque aussi limpide qu’un lagon polynésien (mais pas aussi chaude ! 13/14°C seulement) permet de s’immerger au milieu d’un des plus grands « champs d’algues » d’Europe.

Il ne reste plus qu’à apprécier pour ne pas oublier cette première plongée de l’année 2012. Car le monde subaquatique est en lui-même un spectacle…

C’est pour cela qu’il faut se rendre compte de la chance qu’un plongeur a de pouvoir explorer un autre monde, un autre univers, que celui du « plancher des vaches ». Tout ça, dans un cadre magnifique qu’est la mer d’Iroise et la sympathique ambiance du CSA ! »

 

2007 septembre Csa Plongée : Plongées sur Brest en Bretagne

Fanch, moniteur au CSA Le Conquet vient nous relater son voyage en Croatie. Soucieux de découvrir toujours d’autre univers, Fanch a donc plongé dans les eaux turquoise de la Mer Adriatique.

« J’ai plongé trois fois lors de mon séjour, ce fut très agréable pour le plongeur breton que je suis de s’immerger dans un eau limpide et chaude. Mais je regrette un peu le manque de vie sur ces fonds, ainsi que la pollution, présente à chaque contour de roche. Je vous offre quelques photos de mes plongées.

« La vie sous marine est très peu présente, quelques petits poissons ici et là, le plaisir d’une de mes plongées fut de rencontrer un poulpe très peu farouche, le bougre. Sinon il va falloir que la Croatie prenne conscience de la beauté de ses fonds et arrête de vider les poubelles dans les eaux limpides de la mer Adriatique »

Hvala et Dovidenja à la Croatie et son peuple très agréable

Merci et au revoir à la Croatie…………………………….

Plonger avec « Birgmaier Sub” :

Le centre de plongée est installé au c?ur de la petite ville balnéaire de Podgora. Les sorties sont organisées en demi-journée. Vous embarquez à bord d’un bateau d’une capacité de 10 passagers avec une plateforme très bien étudiée pour la mise à l’eau, ou à bord d’une vedette rapide en tout petit comité : 4 passagers seulement. Une licence sous forme de carte est obligatoirement établie pour chaque plongeur certifié ou en formation. Celle-ci est délivrée par le centre et coûte environ 100 kunas, (14 euros) à payer sur place. Langues parlées : croate, anglais et allemand.

Tenez-vous prêts,… on y est presque..! (actualisé le 6 mai)

Tenez-vous prêts,… on y est presque..! (actualisé le 6 mai)

Des travaux, encore et toujours, des mauvaises surprises, des espoirs suivis de déceptions… Puis enfin, la récompense parce que le (bon) travail paye… l’inter-saison a été intense, parfois compliquée, et mouvementée… Dans quelques jours, le club va reprendre sa vocation : la plongée pour tous..! 

alors, à très bientôt !!!