Un cargo mixte le Roraima coule en baie de St Pierre Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne


Le 8 mai 1902 le Montagne Pelée explose.

Les dieux oublient la beauté des lieux de ce paradis qu’est St Pierre en Martinique.

Au moment de ce désartre la baie de St Pierre est occupée par plus de 50 navires de tout tonnages, les quais couverts  de barriques, tonneaux de rhum, tafias, mélasse, coton, bois rares .

Cette catastrophe n’a pourtant pas été soudaine. Dès le mois d’avril, bien des éléments peuvent  laisser croire à une possible éruption de la Montagne Pelée : des odeurs  acres et chaudes , des cendres qui retombent. Ces signes augmentent de jour en jour.

Le 5 mai à 12h : éruption de boue, la paroi ouest  du volcan cède, des roches, des arbres dévalent la haute vallée de la rivière blanche.

Le volcan vient de faire ses premières victimes.

Cet événement provoque un raz de marée sur St Pierre.

Le 7 mai tout s’accélère, des éclairs, la terreur s’installe à St Pierre, les moyens de communication sont détruits, ce qui isole la ville.

Le 8 mai au matin, le commandant du Roraima est surpris de voir son pont lavé par la pluie de la nuit, le ciel est limpide, la ville a retrouvé son éclat et la Montagne Pelée ne laisse plus échapper qu’un tout petit filet de fumée.

A midi, la montagne s’ouvre en deux et en moins d’une minute une onde sonore invraisemblable et des gaz brûlants, un nuages de cendres chaudes frappe la ville et l’ensemble de la flotte.

Personne n’y pourra rein, c’est une catastrophe sans précédent, plus de 30631 morts et disparus, un seul survivant.

L’ensemble de la flotte au mouillage est détruite.

Quant au Roraima, il mettra 3 jours pour couler, en brûlant. A aucun moment, le commandant ne pourra lever l’ancre pour s’extraire de ce cauchemar.

Depuis le Roraima git par 50 m de fond

Potos extraites du livre de Michel Metery ” Tamaya”

La vidéo est de Fanch Gourvil

Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne » War ballon, Emma,… un beau week end d’exploration d’épaves en mer d’Iroise

Samedi après-midi les conditions étaient optimales pour rendre visite au “War Ballon”.

Reposant sur un fond sableux cette épave bénéficie d’une bonne luminosité, la vie y est abondante et les vestiges du bâtiment qu’il fût autrefois  sont encore bien caractéristiques…

L’Emma repose, elle aussi, sur un fond clair à proximité de la roche de La Fourmi… Dimanche matin, nos “hardis plongeurs” ont particulièrement apprécié la quiétude et la beauté de l’endroit…

bonjour,…bienvenue au CSA…!

l’objectif est donné,…la tension monte….

effervecence…et anxiété de performance…

top départ…!

le président en serre file avec Emile…et le parachute pour la gueuse…

alors…, heureux…?!?

que serait le CSA sans Charlie et ses drôles de dames…?

Baptêmes de plongée en série au CSA (cliquez !) Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne

Le baptême c’est cette plongée dont on se rappelle toujours…

Pas facile de s’immerger dans ce milieu inconnu, comprimé dans une combinaison pas toujours bien ajustée, arnaché avec un si lourd équipement… C’est aussi cette plongée ou, seul, le dépassement de soi permet d’aller au bout et d’en faire une expérience inoubliable…

Bravo à Jean Baptiste, Alexis, Anaïs, Elodie, Christophe, Etienne, Laure, Delphine, et tous les autres…. La réussite de vos baptêmes et vos francs sourires à la remontée sont nos plus belles récompenses !

Merci à Sarah pour ses belles photos et à Pierre Yves pour son aide très précieuse à l’équipement et à la préparation à bord des baptisés.

(cliquez sur les photos pour afficher un diaporama)













Fiche épave : Emile Allard – « Le Baliseur »

  • 474 tonneaux
  • 47,25 m de long
  • 9,30 m de large.
  • Construit aux chantiers « Augustin Normand »,  il est lancé au Havre en 1933.
  • Epave orientée nord sud
  • Visible par 25m de fond

Généralités

Cette épave est situé dans le sud de l’abbaye de St Mathieu. Il est souhaitable de plonger sur l’Emile Allard (baliseur) en fin de descendante ou début de montante. Cette plongée peut être difficile pour toute personne ayant le mal de mer, car ce lieu est souvent soumis à la houle.

Il s’agit ici d’une très belle épave qui présente beaucoup d’intérêt. Elle est très bien conservée malgré les assauts des courants et coups de tabac qu’elle subit depuis son naufrage.
L’épave est orientée nord sud et coupée en deux parties, espacées d’une dizaines de mètres. La partie avant — où se trouve la grue de relevage — est toujours debout, forte impression.

A vous de découvrir ce site chargé d’histoire par moins 25 mètres. Lire la suite »

Csa Plongée : Plongées sur brest en Bretagne » Promesse tenue…!

Une bien belle journée ce samedi 18 septembre…! 2 épaves au programme et… promesse tenue ! Un temps de “curé”, une mer d’huile et 2 superbes plongées d’exploration sur des navires mythiques que le destin a figé par moins 30 mètres pour notre grand émerveillement aujourd’hui…

En tous cas, nous, l’EMMA et l’EILDON, on s’en souviendra…!

c’est toujours mieux de partir avec la « bénédiction » de la SNSM…

Très grand beau (et bleu) sur la mer d’Iroise…un classique…

beaucoup de serieux dans la préparation avant la descente sur l’EMMA

Sur un fond de sable du fer et de l’acier….

Sur l’avant les deux ancres et la cloche veillent…

tout est figé…

Rarissime !!! Un homard en pleine eau !

de la feraille,… et de la belle…!

et de la vie, beaucoup de vie au fond…

et de la vie aussi,…sur le quai…!

Plongée dérivante pointe de Brenterc’h

une éponge de belle taille...!

Plongée plutôt sportive samedi après-midi…! Entre les Blancs sabloncs et les canons de Portzmoguer il existe une roche qui effleure la surface… La pointe de Brenterc’h est une plongée très sympatique; profondeur maxi de 15 mètres, rochers, laminaires, herbiers et sable… A marée descendante, les courants inverses y sont très forts et les palanquées ont été récupérées bien loin du site de mise à l’eau ! Lire la suite »